Les Artisans Cartographes

Le blog

De la donnée à la gravure

De la donnée à la gravure

Dans un monde où l’image est omniprésente et où les données coulent à flot, il est bon de prendre le temps de s’intéresser au processus de fabrication d’une image à l’aide de données ouvertes. Pour présenter notre travail, nous aurions pu choisir une impression offset classique, nous avons préféré imprimer nous-même en xylogravure, à l’aide d’une presse artisanale. Choix des encres, choix du papier, création de la matrice d’impression, temps de séchage,… tout cela nous a permis de redécouvrir le coût-temps de la production d’une telle image. Ce qu’un traceur met à peine une minute à imprimer, il nous aura fallu quasiment la journée.

Alors comment passe-t-on d’un amas de fichiers gpx à une image imprimée à la presse artisanale ?

Le traitement des fichiers et la présentation de la carte ont déjà été abordés dans un précédent article.
Le principe de la gravure est finalement assez simple. On créé un négatif de l’image que l’on souhaite obtenir sur le support de notre choix. Cette matrice d’impression est ensuite encrée et passée dans une presse pour imprimer l’empreinte de l’image sur du papier.

La pratique est forcément un petit peu moins simple que la théorie à mettre en place.
Etape 1 : Créer la plaque de bois qui sert à l’impression
En gravure, il est possible de créer sa matrice sur différents supports (lino, bois, pierre…) et de différente manière, la plus classique étant de travailler à la main avec des gouges pour creuser et façonner sa matrice.
Pour une image complexe comme celle-ci, nous avons fait le choix d’utiliser une découpe-laser pour créer notre matrice sur une plaque de medium 3mm. La découpe-laser grave tous les endroits de l’image que l’on ne souhaite pas imprimer.

 

 

 

Etape 2 : Encrage
Une fois la couleur choisie (ici un mélange de bleu et de noir), il faut encrer la plaque à l’aide d’un rouleau. Le medium buvant légèrement l’encre, les premiers tirages ne sont pas très convaincant. Il est important de prendre le temps de bien encrer l’entièreté de la plaque avec chaque passage dans la presse.

 

 

 

 

Etage 3 : Impression
La plaque est disposée face en l’air sur la presse. On y appose le papier, et le tout passe entre les rouleaux de la presse. L’empreinte de l’image vient alors se déposer sur le papier.

 

 

 

 

 

Etape 4 : Séchage
Le temps de séchage dépend du papier choisi et de l’encre utilisée.

 

 

 

 

 

 

Etape 5 : C’est fini !

Après quelques jours, l’image finale est prête.

 

Merci à Guillaume de Chromodrome pour la formation à la gravure.
Le travail a été réalisé à la micro-factory, formidable espace de fabrication à Bruxelles.

Comment(0)

LEAVE YOUR COMMENT HERE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. aria-required='true'