Les Artisans Cartographes

Le blog

CartaPaname ou comment faire d’une carte une œuvre d’art ?

CartaPaname ou comment faire d’une carte une œuvre d’art ?

Portrait d’équipe : Clémence illustratrice

Nous avons rencontré Clémence Peyroche d’Arnaud à Bruxelles. Son style nous a tout de suite plu et nous avons travaillé une première fois avec elle sur un jeu de cartes de Lyon. Pour CartaPaname, il nous a semblé évident de poursuivre la collaboration.

Aujourd’hui, elle nous en dit un peu plus sur son expérience Cartapaname avec l’illustration du plan de Paris .

 

Tu es illustratrice, artiste et graphiste à Bruxelles, peux-tu nous décrire ton parcours ?

Clémence : J’ai toujours été dans l’image, comme je suis dyslexique, il est plus facile pour moi de faire passer un message avec un visuel que par l’écrit ou le langage. Pour moi, le graphisme permet de transmettre une information capitale avec peu d’éléments. L’illustration m’a permis de mettre sur papier mon univers et exprimer ce que je vois et ce que je souhaite représenter.
Pour mon parcours, j’ai grandi dans le sud de la France à côté d’Uzès. Après mon bac, j’ai étudié une année d’histoire de l’art à Montpellier . Ensuite, j’ai fait une mise à niveau en art appliqué à Paris puis intégré une école d’art : l’ERG à Bruxelles. J’ai obtenu en étant major de promotion mon diplôme en 2016. Depuis je collabore sur différents projets et donne des cours d’art plastique.

 

Comment t’es-tu plongée dans la cartographie, que retiens tu de ta collaboration avec les Artisans Cartographes ?
Le travail sur le plan de Paris m’a permis d’apprendre à informer sans tomber dans l’illustration pure. J’ai essayé de considérer tous les aspects de l’information géographique (rues, étiquettes, bâtiments, parcs … ) tout en apportant un côté personnel au rendu. Travailler la cartographie et l’illustration était au début difficile puisqu’en tant que graphiste j’avais envie d’épurer au maximum les formes. Mais j’ai vite compris que l’on n’était pas dans une réelle illustration, mais plutôt dans la représentation d’un espace.
Quand j’ai montré la carte dans mon atelier, mes collègues se sont tout de suite situés et ont commencé à montrer des lieux familiers ( « J’habitais ici », « ça c’était mon école »… ). À ce moment, j’ai réalisé le lien entre l’imaginaire et la réalité cartographique. La collaboration m’a appris à mettre de côté mes habitudes de travail pour trouver un compromis entre les données géographiques et l’aspect esthétique.

 

Est-ce que ce travail t’a donné envie de représenter d’autres espaces cartographiques ?
Au début de la collaboration, je me suis beaucoup documentée sur les vielles cartes du 16ème siècle, les cartes de navigation, les portulans… Cela m’a donné envie de faire des cartes avec plus d’eau, des îles, des cartes appelant au voyage avec un univers maritime. Donc, oui, j’espère que je ferai d’autres cartes illustrées à l’avenir.

Vous pouvez dès à présent vous rendre sur Ulule pour découvrir le travail de Clémence et nos cartes de Paris.

Le projet CartaPaname est un projet en auto-édition, seuls les objets commandés seront produits.
Si l’idée vous plait, nous comptons sur vous pour participer et diffuser la campagne autour de vous !

 

Pour en savoir plus :

Comment(0)

LEAVE YOUR COMMENT HERE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. aria-required='true'

Les Artisans Cartographes réalisent en ce moment une campagne de pré-vente d'objets cartographiques sur Paris !

Rendez-vous sur https://fr.ulule.com/cartapaname/